In my world

"Au fond de l'hiver j'ai découvert en moi un invincible été." Albert Camus

  Litha c’est la fête du Soleil, fête qui a traditionnellement lieu le 21 juin, mais peut être fêtée du 19 au 21 juin. Je voulais absolument la fêter le 19, la symbolique aurait été plus forte pour moi, mais à cause des circonstances, j’ai fêté Litha le 21, ce qui n’était peut-être pas si mal.

  Que faire à Litha ? Je me suis posée la question. Et finalement j’en suis venue à penser qu’il n’y a pas de ligne directrice, de choses précises à faire. Bien sûr on peut faire des rituels et des trucs dans le même genre, mais quand on est ado, c’est souvent mieux d’être discret dans sa pratique.

  Je pense qu’il ne faut pas trop se prendre au sérieux. Je voulais récolter l’eau de la rosée (oui ça fait un peu cliché) dans un bol pour pouvoir y mettre mes soucis, tout ce qui m’encombre (écrits sur un papier), et les voir se dissoudre dans l’eau.

  Ca c’était l’idée. En réalité j’ai percuté à 22h30 que je n’avais pas mis le bol dehors. J’ai dû ressortir en cachette pour mettre un bol dans le jardin. Le lendemain je sors pour reprendre le bol : presque rien. Moi qui imaginais déjà le bol rempli de rosée, j’ai eu un petit moment wtf ? Mais ça réveille. Je prépare un thé du Soleil (aka on met des sachets de thé dans une tasse/un pichet rempli(e) d’eau, et on la/le laisse au Soleil pendant plusieurs heures. Mais il n’y avait pas de Soleil.

  Par chance, j’étais seule ce jour-là. L’après-midi, j’ai décidé de récolter des fleurs dans mon jardin, et de les faire sécher pour plus tard. Comme Litha est la fête du Soleil, j’ai cueilli des fleurs jaunes. Mais aussi d’autres de couleurs différentes pour d’autres fêtes. Après les avoir mises à sécher, j’ai pris mon bol rempli de rosée, allumé une bougie, et j’ai écrit mes soucis. Après avoir dit pourquoi ça m’inquiétait, je brûlais le bout de papier avant de le jeter dans l’eau. Et là j’ai compris que le papier ne se dissout pas si facilement. Ils ont fini à la poubelle (certes, c’est tout sauf classe mais je ne savais plus quoi en faire). Ensuite, comme la nourriture a une place importante pour moi, j’ai fait des gâteaux. Et en musique ! C’était super sympa, j’ai donc fait des gâteaux de Litha (trouvés sur le site yunadestiny) et du beurre au miel. C’était plutôt bon.

  Bilan : Litha c’était cool. Il y a plein de choses que je n’ai pas pu faire, mais que j’espère pouvoir faire un jour. Litha est une des fêtes où, pour moi, on fait le bilan. L’autre c’est Yule, le 21 décembre. C’est un bilan des six derniers mois, le moment de faire des projets pour les six prochains. On peut fêter Litha en groupe, mais je pense qu’il faut d’abord privilégier sa manière de faire les choses : en groupe certaines pratiques des autres peuvent heurter notre vision de la fête. Il ne faut surtout pas oublier que Litha est une FETE, qu’il faut donc s’amuser, chanter, jouer,… et en musique !

10 months ago
  1. leannemrys posted this
Can you turn on the light,
please?